Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nez à nez avec le passé... suite...encore?!!! mais bon sang! ça s'arrête quand?... donc suite de Lenaïg

-"J'ai soif! Pas toi?"

Fit-il en se relevant puis s'éclipsa dans le couloir, Nadine sur ses gardes n'osait le suivre, à peine esquissait-elle un pas, le temps qu'elle réagisse il était déjà de retour avec une bouteille de bourbon et deux verres ballons presqu'aussi gros que l'aquarium de son poisson rouge.

-"Tu veux me faire mourir à petit feu d'une cirrhose?"

Puisque rien de tout ce qu'elle avait entreprit avant n'avait fonctionné, peut-être avec une dose d'humour arriverait-elle à le dérider assez pour qu'il baisse sa garde.

Il sourit et la désarma pour de bon en inclinant sa tête, il avait une fossette bien marquée sur la joue gauche, il lui tendit son verre qu'elle prit entre ses deux mains pour réchauffer le liquide et surtout se donner une contenance, troublée par l'instant, par l'homme qu'elle trouvait de plus en plus attirant, par son sourire, par sa façon de bouger, de parler à mi-voix, l'endroit comme le moment était intimiste, tout portait à la confession jusqu'aux lumières tamisées, aux stores baissés. L'instant d'avant avait été pénible, sa nuque se rappelait douloureusement cette main puissante et pourtant en quelques secondes tout basculait en elle.

L'alcool lui donnait chaud, sa tête tournait un peu, il la vit osciller et comme il était un homme galant il la fit s'asseoir sur le canapé, préfèrant pour sa part rester debout.

 

-"Bizarrement je me suis souvenu de Sophie bien avant toi, elle n'avait jamais été l'objet de mes désirs mais elle était là, prèsente à chacune de mes pensées, j'ai cru tout d'abord que nous avions été amants, je me rappelais son prénom, son nom de famille , même son adresse de l'époque, alors tout naturellement j'ai orienté mes recherches sur elle! Ne s'étant jamais mariée, je n'ai eu aucun mal à la localiser.

J'allais à la pêche aux renseignements tout au plus, je n'avais aucun à-priori, je voulais juste lui demander si elle avait été témoin de quelque chose, mes souvenirs me faisaient défaut et elle devait pouvoir combler les trous."

 

Il but une rasade, Nadine avait depuis longtemps abandonné son verre sur la table, elle l'écoutait tout en se remémorant cette fin de soirée.

Sophie revenant en pleurs vers eux, repartant sur le parking chercher son gilet, puis revenant une dizaine de minutes plus tard peut-être plus elle n'avait pas regardé sa montre, bien trop occupée par la bouche de son petit copain, elle avait l'air pâle sous les lumières de la discothèque, son rimmel avait fini par sécher. "T'as trouvé ton gilet?" lui lança-t-elle en hurlant tant la musique était forte, Sophie eut un hoquet de stupeur puis en se touchant l'épaule lui répondit que non! Fin de l'histoire! Rien de plus!

 

-"Je l'ai surprise au détour d'une rue, pour l'avoir suivie je connaissais son parcours journalier, très prévisible la dame en fait! J'ai fait celui qui cherche son prénom, elle avait la bouche ouverte, l'air stupéfaite comme si elle voyait un fantôme! Elle a pris quelques kilos ta Sophie, ça lui va plutôt bien! Embellie aussi, les années ont de ses farçes quelques fois! Enfin!..."

Il rebut une gorgée, Nadine en profita pour croiser ses jambes et les bras par la même occasion, elle se cloisonnait dans le silence, mettait les verrous, prête à entendre ce à quoi elle ne pouvait de toute façon échapper...

-"Le temps de se remettre de son émotion, un verre au bistrot du coin, elle m'invita le soir même pour dîner! Invitation que je refusais poliment, savoir se faire désirer, savoir mettre une barrière qu'elle aie le temps de se souvenir et moi de préparer mes questions."

Nadine fulminait, pourquoi Sophie ne lui avait-elle rien dit de cette rencontre? Elles se disaient tout, enfin surtout Nadine, Sophie avait toujours été peu diserte sur ses petits soucis et autres.

 

-"Nous avions convenu de nous revoir la semaine suivante, j'arrivais donc avec une bouteille et un bouquet de fleurs, elle m'ouvrit et je découvrais avec plaisir une femme nouvelle, elle s'était apprêtée, légèrement maquillée, les cheveux relevés en chignon, ses lunettes envolées et un décolleté vertigineux bien achalandé, et là attirant mon regard juste en dessous de sa clavicule une rose ensserrant un coeur. Elle suivit mon regard et se mit à rire, "Je sais les tatouages ça peut paraitre de mauvais goût! Mais j'adore ça! J'en ai d'autres suivant la carte du tendre, si l'envie te prend je te laisserais les parcourir!", elle n'avait pas changé de ce côté là, toujours aussi directe!"

-"Tu ne vas tout de même pas me raconter tes galipettes avec Sophie?"

-"Il eut fallu qu'il y en eut pour se faire! Pas faute d'essayer en tout cas, j'ai eu droit à tout, un peu comme toi ce soir! Le coup du pied dénudé remontant le long de ma jambe et plus haut encore, les moues suggestives, les oeillades brûlantes, puis voyant que tout cela était parfaitement inutile, elle abandonna quand je commençais mon petit interrogatoire. Très rapidement elle se mit à pleurer, sincère ou pas je ne saurais te dire! Toujours est-il que ta soi-disant amie est une sacrée garçe! Elle t'a enfonçée jusqu'au cou dans l'histoire, d'après elle c'est toi qui était au volant ce soir-là! Que tu lui aurais dit de ne pas bouger de la boîte, que tu serais sortie comme une furie prête à en découdre avec moi pour l'affront que je lui avais fait! Qu'effectivement le lendemain de l'accident tu emmenais ta voiture chez le carrossier! Qui dois-je croire?"

-"Mais quelle salope!..."

Nadine d'ordinaire plutôt polie perdait son latin, son grec et surtout son calme! Mon dieu comme elle s'était mépris sur Sophie! Comme elle s'était trompée, leurrée et certainement plus encore!... Un pan de sa vie s'effrondrait d'un seul coup, tout ce qu'elle avait pu lui raconter, tout ce qu'elle avait cru partager, tout ce qui faisait sa vie en fait!

 

-"Une chose est sûre, elle ne te porte pas dans son coeur en tout cas! Elle t'a dépeint avec beaucoup de détails bien salaces, des propos tout sauf élogieux! Je ne sais pas la nature de vos relations mais si tu l'as considère comme une amie, t'as pas besoin d'ennemi!"

-"Oh la garçe! Et moi qui la plaignait... Que je suis conne! C'est pas possible!"

Ses craintes s'étaient envolées, elle était bien trop bouleversée pour s'inquièter de la tournure des événements, choquée, perdue, elle n'en revenait pas. Sa tête faisait un aller et retour, mimant une négation qu'elle avait du mal à accepter.

-"Rassures toi, c'est justement ce détail qui m'a fait douter, pourquoi une femme comme toi se serait-elle compromise? Pourquoi te serais-tu donné la peine d'aller me rêgler mon compte alors que d'après ses dires, tu n'aimes que toi, tu ne fais rien pour les autres, que jamais tu ne ferais le moindre sacrifice par amitié, alors pourquoi aller jusqu'au meurtre pour une altercation qui ne te regardait même pas? Ca sonnait faux!"

-"Mais pourquoi? Pourquoi dit-elle des horreurs pareilles? Moi qui croyait qu'elle était mon amie?"

Nadine ne sentit pas les larmes couler, elle reniflait en s'essuyant la joue nerveusement, Thomas lui tendit un kleenex. Elle opina en guise de remerciement n'osant plus affronter son regard.

 

Il lui tourna le dos par pudeur peut-être, il lui laissait ainsi le choix de partir ou de rester, il s'abîmait dans une contemplation muette de la rue, soulevant une lame du store, le bruit métallique quand il le lâcha surpris une Nadine complêtement atone, elle sursauta en reprenant son souffle.

-"Voilà tu sais à peu près tout, si ce n'est la raison pour laquelle tu es là?"


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Lenaïg Boudig 07/08/2011 20:52



Bonsoir, Qu'importe. Je ne suis pas beaucoup venue sur le net aujourd'hui et je viens de lire ton nouveau chapitre.


Hormis le fait que je déplore l'abondance d'alcool, hum hum du champagne d'abord, du bourbon ensuite ? Pour moi, ce serait un coup à être affreusement malade, à la place de Sophie, je n'aurais bu
que du champagne, même trop mais au moins une seule sorte !


 


A part cela, encore une bonne suite, bien étoffée, de nouvelles révélations et un autre suspense à la fin, pour moi très bien ! Je rajoute ce chapitre sur mon récapitulatif et dans quelques
jours, je le reposterai de frais !


 


Bonne soirée !






Qu'importe 07/08/2011 21:04



Effectivement! J'aurais du préciser au début "L'abus d'alcool est mauvais pour la santé", vu la suite des événements Nadine va bientôt le constater. Qui plus est le choix de la
musique n'est pas si anodine que ça! Rory Gallagher est malheureusement mort de cet abus là! Heureusement pour toi je n'ai pas mis un de ces succès s'intitulant "bourbon".


Merci pour ta sollicitude et ton aide...



simeray 07/08/2011 04:42



que de suspens!!!!!!!!!!!j'adore



Qu'importe 07/08/2011 09:55



Merci Françoise... Ma lectrice la plus matinale ou la plus noctambule, je penche plus pour la deuxième option... à bientôt.