Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nez à nez avec le passé...suite de la suite de Lenaïg

  -"Puisque l'action est dans tes cordes, si mes souvenirs sont bons et ils le sont je te rassure... Il y a quelques années de cela tu étais la "queen du dance-floor" , j'éspère que tu n'as rien perdu de ton talent? J'ai retrouvé quelque chose qui te rafraichira peut-être la mémoire!"

L'ironie était de mise, son ami sarcasme allait suivre, Nadine aimait de moins en moins la tournure des événements.

-"Qu'est-ce que tu dirais si je t'invitais au bal?"

Muette, elle attendait la suite, assise le dos bien droit, les genoux serrés, les mains sur les cuisses presqu'au garde à vous, plus un mot ne voulait sortir, une boule d'angoisse l'empêchant de respirer correctement, ses yeux parlaient pour elle et pour l'heure ils étaient inquiets,le suivant dans le moindre de ses gestes. Chacun de ses silences dont il ponctuait chaque phrase était pour elle source d'incertitude. Qu'aurait-elle donné pour se souvenir de lui, pour savoir dans quel pétrin elle venait de se mettre, son radar à embrouilles n'avait pas sonné l'alerte, Sophie dans la confidence de ce rendez-vous impromptu ne l'avait pas alarmé comme à son habitude, juste avait-elle consenti à un léger froncement de sourcils, un soupir, rien de plus.

 

Il se détourna d'elle pour mettre en route son lecteur de CD, Nadine enfin libérée de son étrange regard reprit une respiration normale, comment pouvait-il la mettre dans cet état? Comment pouvait-elle se laisser submerger à ce point? Que lui arrivait-il? Jamais un homme ne lui avait fait cet effet, jamais...Et elle détestait ça!

 

Dès les premières mesures elle reconnut le morceau, eut un sourire, il se campa devant elle en tendant la main, l'invitation ne se refusait pas.

Enfin un terrain de jeu où elle se sentait à l'aise, il était temps qu'elle reprenne les rênes, elle saisit l'occasion et sa main par la même... Il resserra ses doigts sur les siens, une sensation qu'elle connaissait déjà, il l'attira contre lui comme si elle ne pesait rien il l'arrachait du canapé,un rien brutal, juste ce qu'il faut.

 

Son parfum musqué jusqu'alors discret lui parvint, elle ne détestait pas, bien au contraire, de prime abord elle ne lui avait rien trouvé de formidable, mais au plus près, elle remarqua la fossette timide à son menton, ses rides d'expression qu'elle avait toujours trouvées charmantes chez les hommes, ses légères pattes d'oie et ses tempes grisonnantes, il n'était pas d'une beauté renversante certes, mais il avait un charme certain.

-"Voyons si tu n'as pas perdu en souplesse!"

Il la fit basculer en arrière, improvisant un pas de tango détonnant sur cette musique, lui arrachant un rire de surprise.

La retenant sans faillir, toujours aussi sérieux, elle ne put s'empêcher de lui sourire, un duel, un corps à corps voilà ce qu'il lui proposait, elle aimait les défis et le challenger était à la hauteur. Il la faisait tourner, l'ensserrait entre ses bras, ses mains la touchant à peine, le temps d'une étreinte contre son ventre que déjà il s'éloignait, elle sentait son souffle contre sa nuque,il dansait parfaitement en rythme, ses reins suivant le tempo, ses frôlements ressemblaient à des caresses, presque à des passes de toréro, elle aurait aimé qu'il l'étreigne, subjuguée elle ne voyait plus que ses lèvres, ses yeux brûlants et ne pensait plus qu'à une chose, il fallait qu'elle y dépose un baiser, l'envie était là, le besoin devenait pressant mais il en avait décidé autrement, plus elle cherchait le rapprochement plus il feintait, s'éloignait d'elle.

La musique cessa, le charme fut rompu aussitôt.

-"Tu aimes toujours "Guess Who" à ce que je vois!"

-"Il y a bien longtemps que je ne l'ai pas entendu, j'ai toujours adoré "American Woman"."

-"La mémoire ne t'est toujours pas revenue?"

Fit-il en éteignant la musique. Nadine restait figée au beau milieu de ce salon, à peine avait-elle eut le temps de l'apprécier que déjà il redevenait cet inconnu intrigant.

-"Peut-être qu'un autre verre me la fera revenir?"

-"Un autre indice au passage, je m'appelle Thomas."

Lui murmura-t-il au creux de l'oreille en passant près d'elle .







 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Lenaïg Boudig 03/08/2011 13:43



Ah ah, on entre dans un jeu de séduction ! Et voici Nadine plus à l'aise, car elle est en terrain familier ! Mais le mystère persiste ... Encore bravo pour l'inspiration, Qu'importe ! J'ai très
envie d'en savoir plus sur ce Thomas !






Qu'importe 03/08/2011 13:47



Merci à toi de m'avoir redonné le coup de talon nécessaire, je m'endormais allègrement dans le confortable giron des croqueurs... Pour le reste je fais de mon mieux... La suite arrive
ce soir!...