Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai lu en Juin...

76212216_3239a5f828.jpgJ'abandonne... de Philippe Claudel.

Roman ou nouvelle

 

Quatrième de couv' :

"D'un signe, mon collègue me fait comprendre qu'il est encore trop tôt, qu'il vaut mieux attendre encore encore si nous voulons avoir une chance.Les "hyènes" que nous sommes ne sont jamais pressées. Elles tournent des heures autour de leur proie en attendant qu'elle faiblisse et se couche. C'est pourquoi nous ne présentons notre demande que lorsque le client est allé au bout, tout au bout de son chemin. C'est quand il est tendre, comme dit mon collègue, qu'il faut bondir et le dépecer. Et nous bondissons. Mais aujourd'hui, je ne veux plus bondir.


 

251730342_b8553decc4.jpg Un combat et autres récits... de Patrick Süskind.

Roman ou nouvelle

 

Quatrième de couv' :

Lorsque commence la partie d'échecs contre ce jeune inconnu arrogant qui déplace ses pièces sans réfléchir en roulant des cigarettes, le héros d'un combar, un vieux joueur expérimenté, comprend que sa carrière est finie... Et son public, pourtant fidèle, le croit aussi. L'issue de la partie dira ce qu'il faut penser de certaines "évidences".

N'importe quel artiste, un jour ou l'autre, a entendu parler de "profondeur". Mais qu'est-ce que la profondeur? Et qu'est-ce que "manquer de profondeur"?

Voilà une question qui peut décider d'un destin...

Patrick Süskind nous offre ici quatre récits étincelants et imprévus, où l'on voit une idée tourner à l'obsession au point d'avaler fantastiquement celui ou celle qui en est la proie...

Quatre histoires dans le ton grinçant, drolatique, qui a fait le triomphe du Parfum et de La Contrebasse.

 

4717062468_b5b7bbe2d2.jpg

Destruction d'un coeur....de Stefan Sweig.

Roman ou nouvelle

 

Quatrième de couv' :

Avec Maupassant pour modèle, Stefan Sweig s'est attaché, selon ses propres mots, à donner à chacune des trois nouvelles de ce recueil toute "la substance d'un livre".

Dans "Destruction d'un coeur" un vieil homme ne se résout pas à admettre que sa fille devienne adulte. Il se laisse consummer par une jalousie qui, peu à peu, l'isole de ses semblables.

Romain Rolland voyait là l'une des "plus lucides tragédies de la vie moderne, de l'éternelle humanité". Dans "La gouvernante" et "Le jeu dangereux", c'est encore la cruauté des rapports entre générations -mais aussi l'intelligence immédiate des enfants face aux choses de la vie ou le refus de vieillir- que Stefan Sweig met enscène.

 


2409012938_c6729e3679.jpg

Psychopathologie des addictions....de J.L Pedinielli,G Rouan, P Bertagne.

Ouvrage spécialisé.

 

Quatrième de couv' :

Le mot "addiction" est un vieux terme juridique français provenant du latin où il désignait la sentence du prêteur qui adjugeait quelque chose à quelqu'un. Il qualifiait aussi, au Moyen âge, la contrainte par corps de celui qui, ne pouvant s'acquitter de sa dette, était alors mis à disposition du plaignant par le juge.

Les "addictions" sont des troubles qui se caractèrisent par la répétition d'actes susceptibles de provoquer du plaisir mais marqués par la dépendance à un objet matériel ou à une situation recherchés et consommés avec "avidité".

De manière plus opératoire (Goodman) l'addiction est un comportement qui peut avoir pour fonction de procurer du plaisir et de soulager un malaise intérieur, et qui se caractérise par l'échec répété des tentatives de contrôle et par sa persistance en dépit des conséquences négatives (dépendance).



 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :