Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défi n°60 la disparition du "e"

Anton Voyl n'arrivait toujours pas à dormir, tournait sans fin dans son lit, un tic-tac diabolisant jusqu'à l'apparition du jour sa nuit.

Pourquoi?  Mais pourquoi Natacha livrait son joli corps nu plus doux qu'un matin d'Avril, plus chaud qu'un soir d'Aout, plus lascif qu'un lac dormant  à un individu si faux, à un malfaisant, un malandrin du plus mauvais accabit ?

Un joyau si pur au main d'un voyou, un rubis flamboyant, un diamant virginal au brillant absolu, oui... Absolu  son amour supportait mal un rival, jaloux quand Natacha partait , laissant Anton impuissant dans son lit aux parfums d'amour , d'abandons.

Il avait alors un sursaut, un cri puissant qui lui montait du plus profond jusqu'à sa raison, il hurlait sa passion, son corps lui manquait aussitôt, son plaisir tout soupirs confondus , sa chair, son sang tout partait à l'instant où Natacha l'abandonnait.

Nu, s'avouant vaincu dans son lit, capitulant ainsi qu'un soldat  sans plus ni fusil, ni cran, vaillant au matin, mort au soir. 

Anton dont l'aspiration manquait, dont le goùt acidifiait tout  n'arrivait plus à dormir, Natacha dormant loin aujourd'hui..

.La nuit tombait, un jour naissait, chacun murmurait qu'il allait finir fou, ainsi soit-il... Si Natacha jadis l'aimait, aujourd'hui Natacha l'haïra...


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Tricôtine 27/07/2011 08:42



superbe page de littérature amoureuse sans un e pour couper cette insomnie , bravo tu aurais pu continer comme ça jusqu'au bout de la nuit et moi lire, tellement ça coule parfaitement !! merci
Quimporte ce défi te va bien !!!



Qu'importe 27/07/2011 11:50



Comme à chaque fois, j'attends la nuit, de mon poste de travail je vois les lumières de l'autre côté du lac (pour celles et ceux qui ne le savent pas encore, ma voisine est Lausanne)
, le casque audio sur les oreilles, et c'est parti pour quelques heures... J'adore ces moments là, isolée volontaire je suis dans mon exil et je laisse divaguer, j'abandonne le quai, largue les
amarres et le courant m'entraîne... Merci Ô Capitaine de tenir la barre pour moi, modeste matelot j'essuie rarement de tempête grâce à toi!!!



MARIE de Cabardouche- 26/07/2011 20:10



Eh bien, c'est moi qui ai les lombaires en compote...Votre texte passionnant et passionné mérite mes très sincères compliments, bravo! 



Qu'importe 26/07/2011 21:36



Je suis flattée et vous remercie de cette visite qui je l'espère fut agréable comme pour moi! Merci encore...



Martine du JdV 26/07/2011 13:49



sans E dans la forme, sans L dans le coeur ... il reste les O pour apaiser ce brasier destructeur .. ;-)



Qu'importe 26/07/2011 14:27



Merci Martine... Comme un avion sans "l" il tombe l'ami Anton...



Jeanne Fadosi 26/07/2011 11:08



Une autre suite qui n'aurait pas déplu à Pérec. On oublie vite que la consigne est brillamment respectée pour se laisser prendre par le récit et les émotions du texte. Bravo !



Qu'importe 26/07/2011 11:16



Merci Jeanne qui aurait eu du mal à placer son prénom dans ce défi, j'ai failli faire une bévue en prénommant la dame Vanessa au départ! ouf l'honneur est sauf...



Mimi des Plaisirs 25/07/2011 20:34



 EUX, Natacha et Anton, amants maudits? mais comment pouvaient-ils faire sans "E"?
 Leur histoire n'est pas finie?...



Qu'importe 25/07/2011 21:06



trop de "e" dans étreinte, paradoxalement il n'y en a point dans amant, amour, plaisir, soupir... Peut-être Natacha reviendra...ou non...on ne le saura jamais, je
crois...



Monelle 25/07/2011 16:56



Belle idée de continuer sur la lancée de la première phrase du défi et c'est très réussi !






Qu'importe 25/07/2011 17:57



Merci Monelle pour ta visite et pour ton appréciation.J'ai suivi la ligne de conduite d'Anton le trouvant fort perturbé, un état d'esprit que j'affectionne... à bientôt.



Commios 25/07/2011 15:14



Bonjour,


Bravo pour ta prestation. L'un des meilleurs textes que j'ai pu lire aujourd'hui.


Bien dans l'esprit et histoire complete et logique !


Merci



Qu'importe 25/07/2011 17:54



Merci à toi capitaine intérimaire, il faudra bien qu'un jour je m'y frotte aussi, concocter un défi tout aussi ardu que le tien! Pas évident en tout cas! Je tire mon chapeau à mr
Perrec...



simeray 25/07/2011 13:14



quel talent!



Qu'importe 25/07/2011 13:19



Merci Françoise! D'autres en ont encore plus! J'attends de les découvrir au détour du blog ou les redécouvrir.