Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défi n°43 par Nounedeb

Faire une liste de treize mots à partir de Mélusine et Sorcière et englobant ceux-ci, mélanger le tout avec un petit zeste de Merlin, laisser mijoter une semaine, si la sauce a prit une histoire tu auras...Melusine-rousse.jpg

Comme souvent je rajoute une pincée qui exhaustera ou pas le goùt?... D'autres mots tirés eux aussi de Mélusine et sorcière viendront pimenter le ragout...

 

 

Il y a quelques siècles déjà vivait en un pays pas si loin d'ici, une sorcière revêche comme seules les sorcières savent l'être! Ouh qu'elle était méchante et vilaine! Pour peu qu'on la rudoie, d'un haussement de sourcils elle vous transformait en un rat ou une souris sans autre forme de procès, juste le plaisir de clore ainsi le débat.

Tout près de là, sur la mousse encore empreinte de rosée, Mélusine et sa cousine Louise se croyant seules s'amusaient de la renommée du vieux Merlin, se moquant quelque peu de ses défauts et tares venant avec l'âge.

-"Te rappelles-tu quand il a voulu river son clou au meunier, et que pour finir c'est lui qui fut transformé en ours?"

Mélusine aussi rousse que sa cousine était brune riait jusqu'aux larmes mais le vent de l'été les asséchait aussitôt.

La sorcière qui avait fait de ce bois son chez-soi entendit leurs murmures portés par le vent, la colère lui serrait la machoire, l'envie et la jalousie faisaient le reste.

Cachée près des ruines du vieux moulin, accroupie dans une énorme ornière, elle fomentait dès lors ,dans le limon putride de sa rage envers les cousines et leur jeunesse insouciante , d'accomplir là un de ses meilleurs sortilèges, qu'elles cessent enfin et à tout jamais de profiter de leur beauté.

Merlin malgré son âge séculaire continuait à cueillir son gui, à glaner les fruits des sous-bois, à prélever la sève sur les arbres, à relever les pièges qu'il tendait aux petits animaux et aussi il faut bien l'avouer à admirer ce que la nature avait de plus agréable à contempler, Mélusine et Louise se baignant dans l'onde de la source aux fées. Quel joli spectacle que celui-là! s'exclamait-il en s'approchant furtivement.

Mais que voyait-il au-delà des jeunes filles, les épiant méchamment, le sourire carnassier de la sorcière lui fit attraper une suée d'effroi. Il lui fallait faire vite car déjà la morne créature relevait ses mains décharnées prête à jeter un sort...

Il eut bien quelques soucis de mémoire en cet instant fatal mais fit au plus pressé, levant sa baguette magique, il psalmodiat d'une voix caverneuse "C'est çui qui dit qui l'est! Return to sender! Love me tender, love me true!", (il avait un lointain cousin Roi du rock'n'roll, un prénommé Elvis de Memphis dans le Tennessee, mais ceci est une autre histoire!) le sort ainsi détourné revint à son envoyeuse, et la méchante sorcière fut transformée en un morse de fort joli tonneau ma foi!

Les deux cousines ne surent jamais de quel péril elle furent sauvées, mais quand même c'est assez rare de voir un mammifère marin de cette espèce fôlatrer gracieusement dans la source aux fées.

Moralité : "Il faut toujours avoir un vieux Merlin sous la main pour fendre les vieilles planches vermoulues!"                                                                                      Fin.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

MARIE de Cabardouche. 01/12/2010 23:34



Habituellement, c'est lorsqu'on ne comprend pas le morse qu'on le renvoie à l'expéditeur ! Là c'est l'inverse, il y a de la magie la dessous ! 



Qu'importe 01/12/2010 23:50



Là toute la subtilité! Je dirais même de la sorcellerie! Merci pour cette visite...au plaisir de vous revoir.



fanfan 01/12/2010 22:53



Voilà une terrifiante histoire qui finit très bien; la moralité est très bonne



Qu'importe 01/12/2010 23:53



J'avoue avoir un peu hésité, étant donné que le merlin a plusieurs cordes à son arc, il aurait tout aussi bien pu assommer cette peau de vache! Mais vu le froid sibérien en ce moment,
je me suis dit..... Merci Fanfan pour cette visite.



le-panier-a-histoires-de-memette.over-blog.com 30/11/2010 13:22



Waou ! Formule magique superbe! Beaucoup de plaisir à lire ce conte ! J'en ai profité pour flaner sur ton blog, ce qui est certain c'est que je reviendrai !



Qu'importe 30/11/2010 13:55



Sois la bienvenue et je ferais de même sur le tien que je découvre avec plaisir....Merci.



ADAMANTE 30/11/2010 00:52



Voilà un Merlin bien utile avec l'arrivée de l'hiver, mais quand même, rendons à Merlin ce qui lui appartient : nos jeunes beautés l'ont échappé belle.



Qu'importe 30/11/2010 11:02



Merci Adamante de ta visite. Merlin propose pour l'hiver qui s'annonce déjà fort frisquet ce sort :


"Fais du feu dans la cheminée, don't be cruel!" Maintenant vous en faites ce que vous voulez, au mieux l'essayer, ça coute rien...



Tricôtine 29/11/2010 22:02



pur jus ensorcelé et féérique !!  jeux de mots et morale saufs !! un plaisir de lire ton texte Qu"importe, j'aime bien "putride" ça met l'ambiance glauque !!! défi hautement relevé à la
sauce vieux merlin un peu paumé dans ses formules... mais on pardonne s'il aime Elvis c'est le principal !!! bonne soirée !!! 



Qu'importe 29/11/2010 23:44



Fan avant l'heure, Merlin a plus d'un cousin dans sa besace! Bonne soirée à toi aussi.



Martine du JdV 29/11/2010 20:50



joli conte avec une moralité et une formule magique épatantes !! :-)



Qu'importe 29/11/2010 21:41



C'est çui qui dit qui y est!... Le sens de la répartie de mon fils m'a beaucoup aidé! Merci de cette visite Martine.



sojaine 29/11/2010 19:51



Un beau conte qui se lit si facilement! Merci



Qu'importe 29/11/2010 20:03



Le but du conte en fin de compte est de pouvoir être lu sans grand effort de raisonnement, merci de ton passage Sojaine.



Brunô 29/11/2010 16:56



Quelle imagination, où vas-tu chercher tout ça, tu as le don de raconter, de conter. Bravo !



Qu'importe 29/11/2010 17:09



Le don je sais pas, mais l'envie oui....Merci Brunô



rouergat 29/11/2010 16:21



Bonsoir Qu'importe


Bravo pour ce défi réussi, tant pis pour la sorcière transformée en morse !


Amicalement



Qu'importe 29/11/2010 17:09



Merci de ta visite en ma comté!... Ouhlà mais je me trompe d'endroit!...



butterfly 29/11/2010 12:03



Mdr tu n'auras pas besoin de mes cachets quelle imagination débridée, drôle de siècle....J'ai adoré Bonne journée



Qu'importe 29/11/2010 12:09



Merci Papillon! Il est vrai que contrairement à certains berçés trop près des murs moi mes parents m'ont malencontreusement fait tomber dans la marmite comme un dénommé O... qui tient
à garder son anonymat!...Bonne journée à toi aussi...


PS: l'imagination est là, le talent c'est à voir!



Olivier de Vaux 29/11/2010 11:33



L'adorable rouquine que voici que voilà, on comprend pourquoi Merlin en la contemplant alors qu'elle se baignait avec sa cousine ait un peu perdu les pédales ; il en devient un peu plus humain
qu'à son habitude et son trou de mémoire me le rend encore plus proche de moi.


 


P.S. c'est toujours aussi tortueux pour trouver le chemin des derniers billets parus sur ce blog foisonnant.


 


 



Qu'importe 29/11/2010 11:47



Ahhhh si jeunesse savait et si vieillesse pouvait! Là réside la plus grande injustice du monde!


Merci du conseil, je vais donner un coup de balai sous et sur mes étagères...



Lilie-Norlane 29/11/2010 10:02



Les jeunes moqueuses resteront insouciantes, donc...


J'ai bien ri du sort jeté par Merlin ! Et de la moralité.



Qu'importe 29/11/2010 10:03



J'espère avoir rempli les conditions surtout! merci de ta visite...



simeray 29/11/2010 08:35



super, j'adore la fin avec Merlin, mdr



Qu'importe 29/11/2010 10:02



l'est quand même un peu pervers le pépére....