Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défi N° 40 Juste avant...

 

 

Courir, courir, bousculer les passants, jouer des épaules pour passer, pressé, empressé, plus de souffle, la pression chuintante des machines, l'odeur âcre des voies, la pollution qui m'assèche la bouche, courir...

Les pensées se bousculent, je cours... Mes pieds touchent à peine le sol, juste l'impulsion nécessaire, j'ai mal, mal , mes cuisses durcissent, courir...

L'annonce de son train, correspondance pour Marseille, dix minutes d'arrêt...

Dix minutes...Dix minutes, c'est court et je cours...

A perdre haleine, à ne plus voir le visage des gens que je croise, à ne sentir que le vent qui siffle à mes oreilles, à éviter les écueils, à sauter par-dessus les bagages ça et là sur ma route...

Je regrette cette soirée arrosée de la veille, je regrette ses cigarettes fumées par habitude, je regrette mon manque de sportivité, bon dieu que j'ai mal, je cours...

La salle des pas perdus remplie de murmure, de cris, de gens hagards, de hasard, de gens pressés, de nonchalants, de fatigués, d'épuisés, d'abandonnés, de retrouvés, de rires , là juste devant moi, ils s'enlacent, je passe à côté d'eux sans qu'ils me remarquent, seuls au milieu de la foule, et je cours...

Le quai déroule devant moi son ruban de voie ferrée, là, tout au bout le train béant, se remplissant la panse de voyageurs, elle est quelque part, certainement déjà installée... Je cours...

Je saute à chaque wagon, cherchant du regard sa silhouette, son visage, son ombre, à pas chassés je parcours la longueur du train, essouflé, suant, perdu , éperdu...

La voix annonce le départ imminent, non... Non...

Ou est-elle?... Elle me la dit pourtant... J'ai pas écouté, j'ai pas entendu, j'ai pas voulu...

Quel con!...

Le train s'ébranle, les portes ne vont pas tarder à se refermer, non...

J'ai sa photo froissée, sa photo souriante, sa robe fleurie, ses yeux verts sous son chapeau de paille, j'ai sa bouche fraîche et douce, j'ai...

Les portes se ferment, non!... Je tambourine pour qu'elles s'ouvrent encore quelques secondes, me laisser encore une minute d'espérance... Non, c'est trop con!...

Pourquoi ne m'a-t-elle pas réveillé, pourquoi est-elle partie sur la pointe des pieds?...

Pourquoi n'ai-je rien trouvé à répondre quand elle me l'a demandé?... Pourquoi me suis-je tu?... Pourquoi les choix doivent-ils être si rapides à prendre quelques fois?... Pourquoi les virages de la vie sont si brusques?...

J'entends dans un brouillard, l'annonce du départ, et moi je suis là, les bras ballants, épuisé d'avoir couru, d'avoir loupé le coche, d'avoir été en dessous de tout, de n'avoir été qu'à la hauteur de mon envergure, dans ses bras j'étais un aigle et là, je me fais l'impression d'être un moineau, petit, si petit... Médiocre et nul avec ma photo sur ce quai de gare, où tout glisse sur moi, où tout tourne autour de moi comme une sarabande, les bruits, les odeurs, les gens...

Je regarde une dernière fois ce train qui part sans moi et avec elle, loin ... Trop loin...Trop vite...

Un dernier regard juste avant de poursuivre ma vie, juste avant de me retourner et reprendre le cours...






Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

harmonie37 21/10/2010 19:51



Le coureur bien entendu 


Bonne soirée



Qu'importe 22/10/2010 15:42



Ohhh le rouge au front du smiley!... Pauv' petit bonhomme a-t-il couru aussi?... Merci Harmonie de préciser, car il m'arrive d'être en retard et pas seulement sur les quais de gare...
à bientôt...



Eglantine 21/10/2010 16:48



tsst reprendre le cours de sa vie ce n'est pas suffisant me semble t il si vous ne voulez pas que l'histoire se
renouvelle il est impératif de vous mettre ...au sport


j'ai bien aimé le récit de ce parcours...



Qu'importe 21/10/2010 16:50



Et de s'acheter une montre, le mieux une qui fait chrono (au cas où). Merci Eglantine.



harmonie37 21/10/2010 13:45



Un juste avant qui arrive bien tard, les trains n'attendent jamais.


Beau défi



Qu'importe 21/10/2010 16:52



Est-ce mon défi qui arrive bien tard? Ou le coureur de quai de gare?... Merci harmonie37



Tricôtine 20/10/2010 22:28



quel dommage que ce train ne soit pas programmé cette semaine, il l'aurait rattrapée sa belle et tendre ,avec les grèves !!! , j'ia couru avec lui dans cette foule, tu as vraiment donné un rythme fou à ton instant juste avant !! j'ai vraiment adoré ton texte Qu'importe !!! les trains nous en ont
fait baver de ronds de chapeaux depuis le week end  dernier!! bonne soirée



Qu'importe 21/10/2010 11:19



Merci Tricôtine, mais le mérite de la vitesse revient à la musique qui accompagne le texte...